article abonné offert

« L’âme pepine est toujours là »

Sébastien Maio n’avait plus vu de match de championnat belge depuis 8 ans. « Forcément, quand tu joues à l’étranger… » Son retour précipité d’Angleterre lui a donné l’occasion de voir les Pepins à deux reprises. À Mons et contre Alost. « Le fait de me replonger dans l’ambiance du Paire m’a fait chaud au cœur. Rien n’a changé ici. L’âme pepine est toujours bien là. À peine étais-je entré dans la salle, je me sentais chez moi. Que j’aimerais revenir au Paire, montrer ce que je vaux et ce que j’ai appris de mes expériences européennes ! »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 25 des 132 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?