Allons z’enfants !

Amère patrie, c’est l’histoire de Poilus qui attendent la mort dans les tranchées, pendant que les Parisiens devisent sur la guerre dans leurs salons. Le récit de Lax est sans concession. Dans cette foutue armée française, on n’hésite pas à exécuter les pauvres types. Comme si la guerre ne suffisait pas. Jean Gadoix, un sans-grade, fréquente une superbe fille que convoite aussi son supérieur. Accusé de trahison après un coup monté, Gadoix est convaincu de trahison. Avant de passer devant le peloton, Hubertine, sa fiancée, l’épouse. Toute sa vie, elle se battra pour innocenter son mari et surtout, le réhabiliter. Presqu’un siècle après les événements, la France n’en a pas fini de régler ses comptes avec la Grande Guerre. Le trait clair et franc de Blier rend le récit encore plus vrai et la vie dans les tranchées encore plus sordide. À lire.¦Ph. C.

« Amère patrie, T.2 », Dupuis Aire Libre, 14,95 €.