Mathieu a également travaillé dans l’école de sourds à Louho, dans laquelle était menée l’expérimentation de la ferme écologique. Mathieu a partagé la vie quotidienne des Béninois et il s’est aisément fondu dans leur mode de vie. Revenu en Belgique, il prépare aujourd’hui son départ pour la Roumanie pour accompagner l’équipe d’UPEA Belgique dans un voyage destiné à l’aide aux familles pauvres roumaines. Philippe et Joëlle ne regrettent pas la confiance mise en Mathieu, il a parfaitement assuré son rôle de représentant de l’ASBL, il semble vouloir y rester actif et se destiner à l’humanitaire. Le changement qui s’est produit en lui en quelques mois grâce à l’ouverture aux pauvres est émouvant.