Le retour Les hannetons sont de retour… « On le constate avec nos étudiants de première année, explique Frédéric Francis, prof d’entomologie à Gembloux Agro-Bio Tech. On recommence à trouver ces insectes dans les collections qu’ils nous apportent en fin d’année. C’est dû au fait que les pesticides ont changé par rapport à une dizaine ou quinzaine d’année. »

Bouffeur de feuilles Les hannetons sont phytophages. Comprenez : ils se nourrissent de végétaux. Hors état larvaire, leurs préférences vont aux feuilles de chênes, de hêtres, d’érables, de mélèzes, d’aulnes, de bouleaux ou de fruitiers. Le symptôme : des dizaines de petits trous (d’où l’expression : « pas piqué des hannetons »).

… et de racines Après l’accouplement, les femelles hannetonnes s’enterrent dans le sol. Elles y déposent leurs œufs. Quelques semaines plus tard, les vers blancs s’attaquent aux racines situées entre 10 et 15 cm. À l’automne/hiver, la larve descend plus bas (40 à 50 cm).

Six mois Les hannetons qui viennent de sortir de terre peuvent vivre jusqu’en décembre. Au fil des jours qui passent, leur concentration diminue. Ils se répartissent de façon naturelle dans la nature.

Nos dernières videos