TEC

Le réseau Internet du groupe TEC perturbé par des pirates

Le réseau Internet du groupe TEC perturbé par des pirates

Des pirates informatiques perturbent jeudi le fonctionnement du site Internet du groupe TEC.

Des pirates informatiques perturbent jeudi le fonctionnement du site Internet du groupe TEC. L’information, divulguée par la RTBF, a été confirmée par Stéphane Thiery, le porte-parole du groupe.

Un appel anonyme est parvenu jeudi matin au siège du groupe TEC et à la RTBF, via un téléphone crypté, qui déforme la voix. L’appelant a fait savoir qu’il se révoltait contre les grèves à répétition et qu’il était capable de pirater le site Internet.

« Le site n’a pas été piraté car toutes les données qui s’y trouvent sont toujours intègres. Mais son fonctionnement est fortement perturbé », a expliqué le porte-parole.

Les pirates utilisent des serveurs illicites, vraisemblablement chinois, qui ne peuvent être identifiés, pour envoyer par milliers, et par intermittence, des requêtes au site Infotec. Ce faisant, ils bloquent la bande passante de 100 mega du site fournisseur Belnet, et par conséquent la bande passante du site du groupe TEC.

« Cela n’a encore d’influence sur le réseau routier mais les sites Infotec, TECxto et les e-mailings sont très fortement perturbés. En agissant de la sorte, les pirates participent à la prise d’otage des usagers qu’ils dénoncent. Nous ne comprenons pas leur action », a expliqué Stéphane Thiery.

Le TEC, qui estime qu’il s’agit d’un déni de service, c’est-à-dire le blocage d’une information à un service publique, envisage de déposer plainte au parquet de Namur. La Computer Crime Unit devrait ensuite se pencher sur le dossier pour retrouver la piste des pirates. Ceux-ci risquent une peine de 5 ans de prison.

Belga