Une étude du Boston Consulting Group l’affirme : en 2009, la valeur de l‘économie internet belge a représenté 8,6 milliards d’euros.

Si la contribution de la Toile à l’économie belge est supérieure à celle de l’horeca ou de l’agriculture, elle reste assez faible par rapport aux autres pays européens. Alors qu’en Grande-Bretagne, l’économie internet représente 7,2 % du produit intérieur brut, en Belgique, elle ne dépasse pas les 2,5 % du PIB.

À l’instar des hommes politiques, les entreprises faisant tourner l’économie belge – soit un total de 28 000 employés – ne profitent pas assez du canal internet. « Malgré une bonne infrastructure, la Belgique ne se distingue que moyennement dans l’utilisation de l’internet et dans ses dépenses sur ce plan », expliquent les enquêteurs du Boston Consulting Group. Et aux Américains d’ajouter malgré tout que l’économie internet belge pourrait atteindre 4,6 % du PIB d’ici 2 015 – soit près de 20 milliards d’euros – si les autorités prenaient les initiatives qui s’imposent. Pas sûr qu’avec un gouvernement en affaires courantes, les choses s’améliorent de sitôt.¦