Luc Ferry accuse un ex-ministre de pédophilie

Luc Ferry ne souhaite pas donner l'identité du ministre car il a peur d'être lui-même inculpé. Reporters

L'ancien ministre français Luc Ferry a accusé lundi soir un autre ancien ministre d'avoir eu des relations pédophiles au Maroc, sans le nommer.

Lors d'une émission sur la chaîne Canal+ consacrée aux scandales sexuels touchant l'ex-patron du FMI Dominique Strauss-Kahn et l'ancien secrétaire d'Etat Georges Tron, ainsi qu'à la responsabilité des médias, Luc Ferry a cité un article du Figaro Magazine. "Vous avez un épisode qui est raconté d'un ancien ministre qui s'est fait poisser (attraper) à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons. Probablement, nous savons tous ici de qui il s'agit", a dit celui qui a été ministre de l'Education de 2002 à 2004.

"L'affaire m'a été racontée par les plus hautes autorités de l'Etat, en particulier par le Premier ministre", a poursuivi Ferry, sans citer non plus le nom du chef de gouvernement concerné.

Comme on lui demandait s'il avait des preuves de ses accusations, Ferry a répondu: "évidemment pas". Mais "j'ai des témoignages des membres de cabinet au plus haut niveau, des autorités de l'Etat au plus haut niveau", a-t-il ajouté.

"Si je sors le nom, je serai inculpé"

Ferry a expliqué qu'il ne donnait pas le nom de l'ancien ministre en question parce que, a-t-il dit, "si je sors le nom maintenant, c'est moi qui serai mis en examen (inculpé) et à coup sûr condamné, même si je sais que l'histoire est vraie".

Alors que les médias français ont été accusés de complaisance pour avoir tu les rapports troubles du patron du FMI avec les femmes, l'ancien ministre a affirmé que "les journalistes ne peuvent pas dire les choses qu'ils savent (...) parce que vous tombez sous le coup de la diffamation".

Avec Belga