FOOTBALL

La Fédération anglaise demande le report de l'élection du président de la Fifa

La Fédération anglaise demande le report de l'élection du président de la Fifa

Sepp Blatter, dernier candidat à sa propre succession, nest pas encore certain dêtre réélu à la tête de la Fifa Reporters

La grogne se propage suite aux soupçons de corruptions à l'encontre de Mohammad Bin Hammad et Jack Warner. Sepp Blatter, dernier candidat en lice à sa propre succession, n'est pas encore certain d'être réélu à la tête de la Fifa.

La Fédération anglaise de football a demandé mardi le report de l'élection du président de la Fifa prévue mercredi, alors que l'instance mondiale du football connaît une grave crise.

Dans un communiqué, le président de la Fédération anglaise, David Bernstein, demande "le report de l'élection et un processus plus crédible, afin qu'un autre candidat réformateur puisse avoir l'occasion de se présenter à la présidence". Il a aussi réclamé "la nomination d'un groupe indépendant qui pourra faire des recommandations sur la façon d'améliorer la gouvernance" de la Fédération internationale de football (Fifa). "C'est une période très dommageable pour la réputation de la Fifa et du coup pour tout le football", a encore estimé M. Bernstein, qui avait annoncé mi-mai que son organisation s'abstiendrait de participer au vote de mercredi.

L'Asie s'associe à la grogne

En outre, une dizaine de délégués asiatiques, sur les 46 fédérations de la Confédération asiatique (AFC), qui devaient assister au Congrès de la Fifa à Zurich mardi et mercredi, sont repartis en soutien à Mohammed Bin Hammam, suspendu. "Neuf ou dix d'entre eux sont repartis après être arrivés ici, c'est un sentiment d'outrage qui règne parmi les délégués à qui j'ai parlé par rapport à la décision du comité d'éthique", a expliqué une source proche de l'AFC.

Joseph Blatter, 75 ans, lui aussi accusé de corruption puis blanchi par le comité éthique de la Fifa, reste seul candidat à sa succession.

Belga