Ikea: menace terroriste moyen

belga

A la suite des deux petites explosions survenues au magasin Ikea de Gand lundi soir, le secteur économique a été alerté par le "Early Warning System" d'éventuelles menaces terroristes, a confirmé le porte-parole Peter Mertens de la direction générale du Centre de crise du SPF Affaires intérieures. L'organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) a évalué la menace à moyenne, a ajouté Peter Mertens.

L'établissement a été évacué lundi soir aux alentours de 18h00 après que deux petites explosions se sont produites. Deux réveils avaient été emballés dans des cartons de lait placés en-dessous de palettes et ont explosé grâce à un dispositif de mise à feu.

Les malfaiteurs auraient agi de la même manière sur les sites Ikea d'Eindhoven (Pays-Bas) et Lomme, près de Lille (France).

"L'OCAM a évalué la menace à moyenne, après quoi le centre de crise a pris des mesures. Nous avons en premier lieu demandé aux zones de police dans lesquelles se trouvent des établissements Ikea, d'être vigilantes." Outre celle de Gand, il existe également des implantations Ikea à Arlon, Anderlecht, Hognoul, Wilrijk et Zaventem.

Le centre de crise des Affaires intérieures a également diffusé un avertissement au secteur privé via son réseau d'informations, "Early Warning System" contre les menaces terroristes.

Ce système a été créé en 2009 en collaboration avec la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) afin de protéger le secteur économique d'éventuelles attaques terroristes.

Belga