Roland Garros

Federer efface le souvenir de 2010 et va en demi

Roger Federer, dont l’incroyable série de 23 demi-finales en Grand Chelem consécutives avait pris fin l’an passé à Roland-Garros, a effacé ce mauvais souvenir en battant le Français Gaël Monfils 6-4, 6-3, 7-6 (7/3), mardi en quarts de finale du tournoi parisien.

Depuis son élimination l’an passé au même stade face au Suédois Robin Söderling, le Suisse avait repris ses bonnes habitudes, avec deux nouvelles demi-finales à l’US Open et l’Open d’Australie, toutes les deux perdues devant Novak Djokovic.

C’est d’ailleurs à nouveau le Serbe, N.2 mondial, que Federer va retrouver sur sa route. Il est le dernier à l’avoir battu en demi-finales du Masters en novembre à Londres. Depuis, le Serbe a enchaîné sur 43 victoires consécutives, dont 41 en 2011.

Dans le même temps, le Suisse a concédé trois nouvelles défaites face à Djokovic, même s’il mène encore 13-9 dans leur face-à-face. Cette demi-finale promet énormément, l’un et l’autre ayant été les joueurs les plus impressionnants depuis le début du tournoi.

« Une demi-finale explosive je ne sais pas, mais c’est sympa », a déclaré le Suisse en évoquant cette perspective. « Une demi-finale d’un Grand Chelem c’est toujours un grand moment, je me réjouis de jouer ce match. »

28e demi-finale

Federer, qui vivra ainsi sa 28e demi-finale de Grand Chelem, s’est montré aussi empressé contre Monfils, tête de série N.9, que contre ses adversaires précédents. Il n’a encore concédé aucun set et est le seul dans ce cas.

Dans des conditions pourtant peu favorables pour lui, avec le fort vent soufflant sur le Central, le N.3 mondial a déployé un jeu extrêmement attrayant, se montrant très agressif et empêchant le Français d’imposer un jeu en cadence qu’il affectionne.

Monfils, qui avait déjà été éliminé à Roland-Garros par Federer en demi-finale en 2008 et en quart de finale l’année suivante, a souvent montré sa frustration devant les conditions météo et son propre niveau de jeu.

Certainement un peu fatigué après avoir fini la veille son 8e de finale contre David Ferrer, le Français a connu un sursaut en fin de troisième set, en améliorant son service (11 double-fautes au total) et en profitant de quelques erreurs de son adversaire.

Mais comme toujours, Federer a su resserrer le jeu, retrouvant sa première balle au bon moment pour ne laisser aucune chance à Monfils dans le tie-break.