article abonné offert

Plusieurs situations illogiques...

En mai 2010, quelques jours à peine après l’arrivée du PIT à la Clinique Reine Astrid, les ambulanciers volontaires de Stavelot décidaient de se mettre en indisponibilité le temps de quelques heures. La raison ? Le PIT de Malmedy était pratiquement passé devant leur nez pour un bras fracturé à Stavelot. Dans le même temps, une personne était inconsciente au hall omnisports et la présence du PIT y aurait certainement été beaucoup plus opportune qu’à l’autre endroit. La situation paraissait illogique.