article abonné offert

BruxellesBruxelles

Du Musée gaumais au national

Du Musée gaumais au national

Constantrin Chariot

EdA

Actif, hyperactif mais toujours créatif. Telle est en quelque sorte la trajectoire d’un Constantin Chariot qui a débuté sa carrière en 1996 et jusqu’en 2008 comme conservateur du Musée gaumais de Virton. « Parallèlement, j’ai collaboré dans une banque et j’ai été conseiller de Didier Reynders dans des domaines patrimoniaux ».En 2008, Constantin Chariot accède au poste de Directeur et conservateur général des Musées de Liège. Une fonction qu’il quitte pour assumer un autre rôle de directeur général. Celui de la filiale belge de Pierre Bergé et Associés qui œuvre dans le monde de l’art. Une place qu’il a aujourd’hui quittée. « Pour augmenter mes chances de ma candidature au poste de la direction du Cinquantenaire ».Cela dit, en attendant la formation d’un gouvernement qui désignera le nouveau directeur, Constantin ne reste pas inactif. « Je travaille sur deux projets. L’un concerne le Musée Simenon de Liège et l’autre un centre sur le mythe universel du dragon de Mons dans le droit fil du Doudou ».¦VDE