Ralph Lentz, l’avocat d’Eupen, est inquiet à propos des « travaux préparatoires », soit ces documents qui expliquent comment les règlements de l’U.B. ont été édictés. Ceux-ci permettent comprendre comment il faut interpréter les règles. Eupen souhaitait les consulter mais l’U.B. a d’abord prétexté qu’elle ne disposait plus de ces documents, lesquels étaient disponibles aux archives de l’état. Un étrange oubli. Hier matin, Me Kittel, avocat d’Eupen, s’est rendu à Bruxelles pour rien puisque l’accès à ces documents lui a été refusé, à nouveau. Eupen devra donc prendre connaissance de ces documents via les archives de l’État. Et il se murmure qu’ils pourraient permettre à Eupen de renforcer ses plaidoiries. Un peu plus encore.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 0 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?