Des explosifs de même nature ont été découverts sur les sites Ikea de Gand, Eindhoven (Pays-Bas) et Lomme, près de Lille (France), a indiqué lundi soir le parquet de Gand. Le modus operandi utilisé a été similaire dans les trois pays, a également confirmé la porte-parole du parquet An Schoonjans. La police inspecte les autres magasins avec des chiens.

A Gand, lundi vers 18 heures, deux petites explosions ont retenti quasiment en même temps. Deux réveils avaient été cachés sous des palettes avant d'être détruits à distance via un mécanisme de mise à feu. Les dégâts sont très limités mais deux personnes, un membre du personnel du magasin et un agent de sécurité, ont été légèrement blessées au niveau des oreilles par les détonations.

Le magasin a été immédiatement évacué et une équipe du SEDEE a été envoyée sur place, selon Mme Schoonjans. Des chiens entraînés à la détection des explosifs ont été emmenés sur les lieux tandis que la police judiciaire fédérale recherche activement les auteurs des faits.

Aussi en France et aux Pays-Bas

Des faits similaires ont été constatés lundi dans deux autres sites d'Ikea, aux Pays-Bas et en France.

Aux Pays-Bas, le magasin Ikea situé près d'Eindhoven,  a été évacué lundi soir. Là, une explosion se serait produite dans une poubelle à l'extérieur du bâtiment.Selon un porte-parole, des travailleurs du magasin ont entendu une légère détonation vers 19H30 et ont constaté un petit dégagement de fumée dans une poubelle située sur le parking. Les clients présents n'ont rien ou quasiment rien remarqué, d'après lui.

L'incident n'a pas fait l'objet de revendication ou d'alerte préalable à la bombe.

Selon la chaîne Ikea aux Pays-Bas, il n'y a pour l'instant aucune preuve d'une quelconque menace concrète sur les 11 sites de la chaîne dans le pays. Le groupe parle d'un "incident" et affirme qu'il n'y a aucun raison de renforcer la sécurité des magasins.

La police inspecte les autres magasins

Les six établissements Ikea de Belgique ( Arlon, Anderlecht, Gand, Hognoul, Wilrijk et Zaventem.) seront fouillés mardi matin.  La chaîne parle d'un contrôle préventif par la police locale dans les établissements, autres que celui de Gand. "Ces implantations seront ouvertes aux heures habituelles", indique-t-elle.

Au sein de l'établissement gantois, des chiens démineurs seront présents pour la fouille. "En concertation avec la police, il sera déterminé si le magasin peut ouvrir normalement ou pas. Pour le moment, nous n'avons aucune raison de supposer que ce ne sera pas le cas", explique Ikea Belgique.

Ikea souligne que la sécurité est "une priorité absolue". L'enquête concernant l'explosion sera menée par le parquet et la police fédérale.