Libye: le gouvernement ne doit pas demander de prolongation du mandat belge

Libye: le gouvernement ne doit pas demander de prolongation du mandat belge

Leterme et Vanackere ont répondu aux questions des députés. Reporters

Les F-16 belges devraient continuer à participer à la guerre en Libye. Le mandat donné par le parlement en mars dernier n'a en effet pas d'échéance selon le ministre Steven Vanackere.

Ce mercredi matin, une information filtrait selon laquelle les principaux ministres du gouvernement fédéral, réunis en comité ministériel restreint, avaient décidé de demander au parlement une prolongation à durée indéterminée des opérations militaires belges en Libye. Le ministre des Affaires étrangères Steven Vanackere nuance: le gouvernement ne demande pas la prolongation du mandat  car "la résolution du parlement (adoptée le 23 mars en séance plénière de la Chambre par 125 voix sur 126 et soutenant la participation belge à l'opération militaire en Libye) ne fixe pas de date" de fin, a-t-il fait observer.

"Ce qui a été discuté ce mercredi matin au sein du Conseil des ministres restreint, ce n'est pas une prolongation" de la mission, a ajouté le chef de la diplomatie belge lors d'un débat parlementaire consacré à l'engagement belge dans l'opération "Unified Protector" (ex-"Aube de l'Odyssée" avant le transfert du commandement à l'OTAN).

La Belgique a été l'un des premiers pays en mars à embrayer dans l'intervention militaire internationale contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi. La Défense a mis à disposition du commandement de l'OTAN six chasseurs-bombardiers F-16 et un navire chasseur de mines, le Narcis.

Avec Belga