Ce sera un des événements de l’été : Roméo et Juliette, l’opéra en cinq actes de Charles Gounod, composé d’après la tragédie de Shakespeare, sera joué au château de La Hulpe du 31 août au 5 septembre chaque soir dès 21 h. Mais aussi au Palais des Princes-évêques de Liège (18 et 19/08), au Cercle de Wallonie à Namur (25 et 26) et au château d’Ooidonk à Deinze (8, 9 et 10/09).

Sur les dix rôles, sept sont confiés à des Belges. Dont Michaël Fischi-Spadaccini pour celui de Roméo. Pour incarner Juliette, ce sont les Françaises Fabienne Conrad et Irène Candelier qui ont été choisies. La plupart des acteurs ont une trentaine d’années, ce qui leur confère à la fois crédibilité scénique et capacités vocales.

L’équipe artistique chargée de monter le spectacle est composée de François de Carpentries (mise en scène), Yannis Pouspourikas (direction musicale) et Éric Lederhandler (chef d’orchestre). Scénographie et costumes ont été confiés à Karine Van Hercke, et le chœur sera dirigé par Thierry Vallier.

L’œuvre originale faisait trois heures. On a procédé à un travail de coupe pour la réduire à 1 h 55. Conséquence : une ligne générale rapide et contemporaine.

Les décors, en grande partie axés sur la mort, livreront une lourde charge symbolique, un voile blanc tombant en cours de spectacle pour dévoiler une tombe. Les costumes, de style Renaissance, ont été choisis en contemporanéité avec l’œuvre originale de William Shakespeare. ¦

070 222 007, entrée à 25, 30 et 35 €, formule VIP à 60 €.