Alost   72Mons   54

Évolution du score : 14-18, 26-36, 51-45, 72-54

ALOST : 19/42 à 2 pts, 9/24 à 3 pts, 7/13 lfs, 41 rbs, 15 fts, 13 ass. STEINBACH 2-0, Burrell 0-2, Huffman 2-0, Gonzalez 0-0, COPELAND 6-14, Vanlangenhove 0-0, JOHNSON 0-3, HILLIARD 8-10, Ruoff 3-8, YOUNG 5-9.

MONS : 15/43 à 2 pts, 6/17 à 3 pts, 6/9 lfs, 29 rbs, 20 fts, 14 ass. FOSTER 3-6, Libert 0-2, TAYLOR 2-2, CAGE 5-2, NIVINS 8-4, Lewis 5-0, HATTEN 5-2, Bellin 8-0.

Pendant 25 minutes, Mons a fait la course en tête avant de connaître un passage à vide fatal à la fin du troisième quart-temps. Tout avait pourtant très bien commencé, les Renards avaient rapidement trouvé leurs marques. Après un 4-0 initial, Cage au périmètre et Nivins dans la raquette donnaient l’avance à Mons. La défense en zone mise en place par Shivek contrariait les Alostois qui ne parvenaient ni à pénétrer dans la raquette ni à ajuster la mire à distance avec l’aisance voulue.

Les deux équipes commettaient des erreurs dans un combat qui gagna encore en intensité dans le deuxième quart. À ce petit jeu, les Montois gardaient néanmoins la direction des opérations et s’échappaient à 22-29. La barre des 10 unités était même atteinte avant de regagner les vestiaires à la suite d’un triple de Bellin et de deux lancers de Lewis.

Après le repos, les Renards semblaient pouvoir tenir le même rythme, Nivins en imposait d’ailleurs sous l’anneau, mais il aura suffi de deux tirs primés de Copeland (44-45) pour que la folie gagne les gradins du Forum. Après avoir été mené pendant 25 minutes, Alost prenait le commandement à 46-45 grâce à un panier de Hilliard. Les Alostois terminaient en trombe le troisième quart en ayant infligé au passage un 13-0 bien tassé.

Le calvaire des Montois se poursuivait dans le dernier acte avec Ruoff et Copeland qui retrouvaient toutes leurs sensations au périmètre. Complètement sonné et submergé par l’ambiance, Mons était k.-o. debout et ne pouvait plus qu’opposer son courage à la déferlante locale.

Malgré la défaite, il y a lieu de trouver des enseignements positifs. Les Hennuyers ont dominé les débats avant de connaître un trop long passage à vide. En cas de belle, encore faudra-t-il gagner jeudi à la mons.arena, les Renards ont montré qu’ils avaient les armes pour s’imposer dans un Forum réputé inexpugnable.¦