The Green Hornet

Le réalisateur Michel Gondry a fait un détour dans l’univers du clip vidéo et ça se voit. The Green Hornet est visuellement léché, avec des séquences en split-screen, des découpages frénétiques et des scènes de bagarres à la Matrix. Spectaculaire donc, le film n’en est pas moins fidèle à la série des années 60 dont il s’inspire. Le scénario, est léger, comme souvent lorsqu’il s’agit de super-héros. Ici, le fils du propriétaire d’un quotidien de Los Angeles, fêtard déjanté, qui à la mort de son père, rencontre Kato, un employé du paternel. Bricoleur de génie et expert en arts martiaux. Ces deux-là, juste pour se marrer, vont jouer aux justiciers dans la ville. Cascades et explosions à tous les étages. Humour et sourire de Cameron Diaz en prime.¦A.W.

« The Green Hornet », Sony Pictures Home Entertainment