Plusieurs vols annulés chez nous

Un an après l’éruption du volcan Eyjafjöll, l’histoire se répète.

Associated Press / Reporters

En raison du nuage de cendres, Brussels Airlines a dû annuler plusieurs vols. Mais le nuage ne devrait pas avoir d’impact sur le trafic aérien au-dessus de la Belgique.

La compagnie aérienne belge Brussels Airlines a décidé, mardi après-midi, d’annuler ses vols vers Stockholm, Göteborg, Hambourg, Copenhague et Oslo, à la suite du nuage de cendres volcaniques engendré par l’éruption du volcan islandais Grimsvötn.

Ces cinq vols, à destination de Bruxelles, sont aussi annulés ce mercredi matin. Le nuage de cendres reste pour le moment coincé dans les environs de ces aéroports.

Plus tôt dans la journée de mardi, Brussels Airlines avait déjà annulé ses vols de et vers Newcastle. Un autre vol vers Édimbourg n’avait finalement pas pu, lui non plus, décoller.

Les passagers, dont la compagnie aérienne dispose des données, seront tenus au courant. Brussels Airlines communique aussi via son site web et sur Twitter.

Les passagers dont le vol a été annulé peuvent choisir entre reporter leur vol à une date ultérieure, pour la même destination, ou être remboursés de leur ticket.

Le nuage de cendres provoqué par le volcan islandais Grimsvötn n’aura toutefois pas d’impact sur le trafic aérien au-dessus de la Belgique durant les prochaines 24 heures ainsi que sur le fonctionnement des aéroports belges. C’est ce qu’a indiqué mardi en fin de journée Jan Van der Cruysse, porte-parole de Brussels Airport.

D’après ce dernier, seuls les vols au-dessus de l’Écosse et de la Scandinavie connaîtront encore des perturbations au cours des 24 heures à venir. Jan Van der Cruysse conseille dès lors aux passagers de suivre attentivement les informations de vol. Quant à ceux qui doivent se rendre ailleurs qu’en Écosse ou en Scandinavie, aucun problème n’est attendu pour les prochaines 24 heures, selon le porte-parole de l’aéroport de Bruxelles.

Les voyageurs peuvent trouver des informations utiles sur le site web ou la page Twitter de l’aéroport national.¦