FOOTBALLFOOTBALLDivision I nationaleDivision I nationale

Biatour prêt pour le grand saut

Biatour prêt pour le grand saut

Arnaud Biatour devrait entamer la prochaine compétition en D1, mais où ?

EdA

Il est toujours sous contrat pour une saisonà Tirlemont, maisArnaud Biatour devrait bientôt rejoindre un club de l’élite.Il est toujours sous contrat pour une saison à Tirlemont, mais Arnaud Biatour devrait bientôt rejoindre un club de l’élite.

Il a rangé son maillot depuis quelques jours. Toutefois, même s’il tente de se concentrer exclusivement sur sa session d’examens, Arnaud Biatour garde un œil rivé sur le football. Et pour cause : l’ex-footballeur d’Izier et d’Oppagne attend impatiemment de connaître le stade où il va officier l’an prochain. Car même s’il lui reste, contractuellement, une campagne à prester sous la vareuse de Tirlemont, qui a levé l’option, il ne fait aucun doute que l’étudiant en éducation physique de Beeckman rejoindra l’élite nationale d’ici peu.

«Forcément, j’y pense beaucoup, confie l’Iziérois. Aussi parce que je ne peux à l’heure actuelle désigner le club où je vais reprendre les entraînements. C’est mon manager, Svijan Milosevic (NDLR. l’ancien joueur du FC Liégeois, également manager de Jovanovic) qui mène les discussions. »

Une certitude toutefois, Arnaud Biatour souhaite rejoindre un club où il peut espérer obtenir un maximum de temps de jeu. Pas question donc de le voir endosser les couleurs de son club fétiche, le Standard : « Pas de suite, glisse-t-il. Vous me voyez en concurrence avec Mémé. Non, si c’est uniquement pour évoluer chez les espoirs, alors, je poursuis un an supplémentaire à Tirlemont. »

D’ailleurs, Arnaud Biatour est tout sauf un ingrat. Il ne sera jamais assez reconnaissant envers les Sucriers de lui avoir ouvert les portes de l’antichambre de la D1.

Une seule saison là-bas, à l’instar de celle vécue à Aywaille, en promotion, a suffi pour le propulser sur le devant de la scène. « Ce n’est pas un secret ; la répétition des entraînements permet de progresser. Et puis je n’ai tout de même encore que vingt et un ans », rappelle-t-il.

Il n’empêche que le jeune attaquant est conscient qu’il ne doit pas laisser passer l’aubaine. « Quel jeune passionné de football n’a pas rêvé de devenir professionnel ? Non, je ne veux pas laisser filer cette chance qui m’est offerte. Mais je ne veux pas non plus brûler les étapes », confie un garçon qui n’a pas oublié qu‘il officiait encore en première provinciale, il y a à peine deux ans.

GBA, Westerlo ou Saint-Trond ?

Reste la question cruciale : où donc ses supporteurs iront-ils le voir bientôt ? Trois clubs viennent en tête des pronostics. Le GBA, qui s’est montré le premier intéressé, un club où Arnaud pourrait retrouver un autre Luxembourgeois, en la personne du Champlonnais Guillaume François. Mais Westerlo pourrait tout aussi bien convenir à celui qui a inscrit neuf buts en championnat de D2. Et puis, il y a aussi Saint-Trond. Visiblement, il ne déplairait pas à Arnaud Biatour de rejoindre les Canaris, ne serait-ce que pour la proximité géographique avec Liège, où il passe aujourd’hui la plupart de son temps.

La réponse devrait intervenir très prochainement. En attendant, l’étudiant fait le maximum pour rattraper le temps perdu, car il souhaite réussir cette seconde année. « Et si je deviens professionnel, la troisième, je pourrai toujours m’y consacrer un peu plus tard. »

Il existe, en tout cas, de très fortes chances pour que Denis Crèvecœur et Germain Marloye, s‘es compagnons de classe, poursuivent seuls l’aventure à Beekman en octobre prochain.¦

Il a rangé son maillot depuis quelques jours. Toutefois, même s’il tente de se concentrer exclusivement sur sa session d’examens, Arnaud Biatour garde un œil rivé sur le football. Et pour cause : l’ex-footballeur d’Izier et d’Oppagne attend impatiemment de connaître le stade où il va officier l’an prochain. Car même s’il lui reste, contractuellement, une campagne à prester sous la vareuse de Tirlemont, qui a levé l’option, il ne fait aucun doute que l’étudiant en éducation physique de Beeckman rejoindra l’élite nationale d’ici peu.

Reste la question cruciale : où donc ses supporteurs iront-ils le voir bientôt ? Trois clubs viennent en tête des pronostics. Le GBA, qui s’est montré le premier intéressé, un clu

Pro League