Ode aux droits individuels

Passer un coup de fil, un geste simple qui peut se révéler très dangereux…

Visual Press Agency

Voir le nom de Tony Scott apparaître dans un générique de film, c’est l’assurance pour le téléspectateur d’avoir son quota de courses poursuites et de scènes de baston pour le reste de l’année. Mais aussi de se sentir un rien coupable à l’idée de pouvoir mettre son cerveau sur pause pendant 90 minutes. Quoique. Avec Ennemi d‘État, le réalisateur d’Unstoppable et Man on Fire réussit l’audacieux pari de créer un blockbuster intelligent.

Une combinaison a priori antinomique qui prend pourtant tout son sens grâce au thème central du film : les droits individuels versus la sécurité nationale. Qu’un État surveille des citoyens lambda, les filme en rue ou trace leurs appels, est-ce justifiable au nom d’un intérêt supérieur ? Bon, on vous rassure tout de suite, cela ne signifie pas qu’Ennemi d’État est construit sur de longs discours philosophiques. Bref, les amateurs d’action pure seront aussi comblés puisque Robert Clayton Dean, joué par le toujours très charismatique Will Smith, est poursuivi par de vilains méchants munis de gadgets sophistiqués.¦

M.B.

RTL TVI, 22.00