Vu son manque de temps de jeu – seulement 131 minutes en douze rencontres depuis l’entame des play-off -, Laurent Ciman avait droit à un traitement de faveur, hier. S’il n’a pas touché le ballon durant son heure de travail passée aux côtés d’Éric Roex, l’entraîneur physique des Diables, il s’est donné sans compter. «Ça fait du bien, et c’est nécessaire pour rattraper mon déficit», souriait-il au sortir de la séance. Le défenseur des Rouches n’éludait pas non plus les questions qui se posent sur son avenir : « Je n’ai pas à demander d’explication à Dominique D’Onofrio sur mes non-titularisations. Le coach fait les choix, et ce sont les siens. Maintenant, je n’accepterai pas cette solution éternellement ». Reste à voir s’il serait prêt à refaire ses valises… ce qui constituerait un quatrième déménagement en autant de saisons. « C’est encore trop tôt pour le dire. Je dois surtout prendre la bonne décision. J’ai encore trois ans de contrat au Standard et j’ai envie d’y rester… mais pas sur le banc. J’aimerais avoir une discussion. En tout cas, je vais tout faire pour. »St.L.