« Ces résultats ne sont pas en accord avec d’autres évaluations comme celles de la faculté d’homéopathie à Londres » réagit l’« Unio Homeopathica Belgica ».

« Par rapport à l’utilisation de l’homéopathie en Belgique, il est important de signaler aussi que si 6 % des Belges ont consulté un médecin homéopathe durant les 12 derniers mois, le recours à des médicaments homéopathiques en pharmacie (qui n’a pas été analysé) est bien plus important » ajoute l’union professionnelle des médecins, dentistes, et vétérinaires, qui pratiquent l’homéopathie. Avant de glisser,in cauda venenum, qu’« un point qui n’a pas été abordé dans ce dossier est celui du recours aux médicaments conventionnels et aux conséquences de cette démarche car si on utilise moins de ces médicaments, les risques iatrogènes seront diminués ainsi que les coûts pour la sécurité sociale ».

Phi. Le.