Très constructif. Voilà comment le formateur qualifiait hier son entrevue avec Bart De Wever sur les options socio-économiques. Une réunion avec la N-VA qui se tenait au Parlement et qui a duré quatre heures et demi. C’est la première du genre. Chaque parti défilera d’ici à mardi avec ses propositions chiffrées.

L’heure est au sang-froid. Elio Di Rupo a souligné combien les « fondamentaux de la Belgique étaient bons et le déficit budgétaire est sous contrôle » Il réagissait ainsi à l’avertissement adressé par l’agence de notation Fitch. Fitch envisage d’abaisser la notation de notre pays.

Un coup de fouet. Car si les perspectives budgétaires sont vraiment bonnes (meilleures que les objectifs européens !), la situation politique belge n’en reste pas moins une fragilité. La N-VA déplore cette révision à la baisse. Mais elle y voit la preuve de la nécessité de réformes en profondeur.