DSK devrait sortir de prisondurant la nuit

Reporters

Un juge a ordonné la sortie de prison de Dominique Strauss-Kahn. Elle devrait être effective entre 23h et 6h du matin ce samedi. L'ex-patron du FMI devra alors être assigné en résidence surveillée dans un logement temporaire du sud de Manhattan, à New York.

Dominique Strauss-Kahn va sortir de prison vendredi "entre 17h et minuit", soit 23h et 6h heures belges. C'est ce qu'a annoncé son garant judiciaire présent au tribunal de Manhattan, à New York.

"Il va habiter temporairement au sud de Manhattan près de la zone de Ground Zero", le quartier où se dressaient les tours jumelles du World Trade Center avant le 11 Septembre, a précisé Michael Obus, le juge qui a accepté et validé un peu plus tôt la caution d'un million de dollars et le dépôt de garantie de 5 millions de dollars.

Appartement de fonctions

DSK avait déjà obtenu jeudi du même juge sa mise en liberté provisoire sous des conditions très strictes de surveillance électronique et d'assignation à résidence.

Selon la presse locale, l'ancien directeur général du Fonds monétaire international sera logé dans un appartement de fonctions de la société de surveillance Stroz Friedberg, chargée d'assurer sa mise en résidence surveillée.

Accusé de crimes sexuels à l'encontre d'une employée d'hôtel, il aura passé quatre nuits à la prison de Rikers Island, au nord-est de Manhattan. Dans un premier temps, le juge avait reçu et validé la caution d'un million de dollars et le dépôt de garantie de 5 millions exigés, mais un porte-parole du tribunal de New York avait expliqué que d'autres conditions restaient à remplir. Dominique Strauss-Kahn et son épouse Anne Sinclair n'avaient en effet pas trouvé vendredi en début d'après-midi d'appartement à Manhattan. Anne Sinclair avait loué un appartement dans le Bristol Plaza, à Manhattan, mais la direction de cet immeuble prestigieux de la 65e rue aurait annulé la transaction lorsqu'elle a appris que Strauss-Kahn allait y séjourner.

En attendant le 6 juin

Mais pour William Taylor, un des avocats de Strauss-Kahn, "la raison pour laquelle les plans ont changé, c'est que les médias avaient envahi le premier lieu" choisi.

DSK n'en a toutefois pas fini avec la justice américaine. Sa prochaine convocation a été fixée au 6 juin. Lors de cette audition, il devra plaider coupable ou non coupable des sept chefs d'accusation pesant contre lui. S'il plaide coupable, il n'y aura pas de procès. S'il plaide non coupable, comme ses avocats l'ont suggéré, un procès aura lieu.

Avec AFP