USA

DSK confronté à des obstacles pour sa sortie de prison

DSK confronté à des obstacles pour sa sortie de prison

Malgré le paiement de la caution, DSK est toujours à Rikers Island ce vendredi en début de soirée. Reporters

Ce vendredi en début de soirée, Dominique Strauss-Kahn n'est toujours sorti de prison. L'ex-patron du FMI se trouve confronté à des obstacles qui l'empêchent de retrouver sa famille à New York, où il doit être assigné à résidence tout au long de ses démêlés avec la justice américaine qui l'accuse de crimes sexuels. La caution a été payée, mais d'autres conditions restent à remplir, annonce le tribunal.

Les avocats de l'ancien ministre français des Finances et figure du Parti socialiste ont verser un million de dollars en liquide et déposer une garantie de cinq millions. Mais ils doivent aussi fournir la preuve que l'appartement de Manhattan où il logera est prêt et sera surveillé en permanence. Une fois ces éléments présentés à la cour, Strauss-Kahn, 62 ans, pourra quitter la prison de Rikers Island et être assigné à résidence. A 20h, ce n'était toujours pas le cas.

Sa fille Camille réside dans le quartier de l'Upper West Side à Manhattan, mais Strauss-Kahn et sa femme Anne Sinclair, née à New York, devraient rejoindre une autre résidence de la ville louée par cette dernière. Or Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair n'avaient pas trouvé vendredi en fin de matinée (heure locale) d'appartement à Manhattan, selon le New York Post.

Annulation

D'après ce quotidien populaire, Anne Sinclair avait loué un appartement dans le Bristol Plaza, à Manhattan, mais la direction de cet immeuble prestigieux sur la 65e rue a annulé la transaction lorsqu'elle a appris que Strauss-Kahn allait y séjourner. Une centaine de journalistes faisaient le pied de grue ce vendredi devant cet immeuble chic de Manhattan, malgré l'information du quotidien populaire new-yorkais, qui tire à boulets rouges depuis quelques jours sur l'ex-patron du Fonds monétaire international.

Pour rappel, Strauss-Kahn a été formellement accusé jeudi par un tribunal de New York d'agression sexuelle et de tentative de viol sur une femme de chambre du Sofitel de Manhattan. Cette décision a été prise à huis clos par le Grand jury, instance qui réunit des jurés populaires sans la présence d'un juge, qui a entendu mercredi la victime présumée, une immigrée guinéenne de 32 ans. La prochaine convocation de Strauss-Kahn devant la justice a été fixée au 6 juin. Lors de cette audition, il devra plaider coupable ou non coupable des sept chefs d'accusation pesant contre lui. S'il plaide coupable, il n'y aura pas de procès. S'il plaide non coupable, comme ses avocats l'ont suggéré, un procès aura lieu.

FMI: Lagarde malgré la mise en garde?

Pendant ce temps, les spéculations continuent d'aller bon train sur la succession de Strauss-Kahn à la tête du FMI. Selon une source européenne, la Française Christine Lagarde est "quasiment intronisée" comme candidate de l'Union européenne et "on devrait avoir un signal déjà dès Deauville", lors du sommet du G8 les 26 et 27 mai.

Cette source a cependant souligné "qu'il faudrait faire avec" les risques de démêlés judiciaires auxquels Lagarde pourrait être confrontée dans son pays. Un procureur français a en effet menacé Lagarde d'une enquête dans un dossier lié à l'ex-homme d'affaires Bernard Tapie. Mais "l'UE n'a pas d'autre candidat" en dehors d'elle, selon la même source, qui a souligné que le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, dont le nom a été évoqué, n'était "pas candidat" et ne faisait de toute façon "pas l'unanimité" au sein de la zone euro. L'Allemagne "n'a pas de candidat et n'en aura pas", a ajouté la source.

+ MISE A JOUR | DSK doit sortir de prison durant la nuit

Avec Belga