Giro: Rujano vainqueur, Contador taille patron

Contador n'a pas disputé la victoire d'étape à Rujano. AFP

Le Vénézuélien Jose Rujano (Androni) a remporté la 13e étape du Tour d'Italie ce vendredi au Grossglöckner (Autriche). Deuxième, l'Espagnol Alberto Contador (Saxo Bank) a consolidé son maillot rose de leader et assommé une nouvelle fois ses adversaires.

Contador, en patron de la course, a attaqué à 8,5 kilomètres d'une arrivée située à 2137 m d'altitude. Il n'a été suivi que par Rujano, le seul déjà à avoir gardé le contact dimanche dernier sur les pentes de l'Etna (Sicile). L'Espagnol, qui n'a pas disputé le gain de l'étape à Rujano sous la pluie fine du site d'arrivée, a distancé de près d'une minute et demie ses adversaires directs pour le classement général.

Au classement général officieux, le triple vainqueur du Tour de France précède désormais l'Italien Vincenzo Nibali de plus de trois minutes.

Rujano, un grimpeur de petit gabarit âgé de 29 ans, s'est imposé pour la première fois dans le Giro, six ans après avoir pris la troisième place du classement final en 2005. Le Français John Gadret a pris la troisième place de cette étape longue de 167 kilomètres.

Les rescapés d'une échappée lancée dès le 16e kilomètre se sont présentés au pied du Grossglöckner, une montée d'une vingtaine de kilomètres, avec une avance de moins d'une minute sur le peloton principal, conduit par les équipiers de l'Espagnol Igor Anton. Le Croate Robert Kiserlovski, qui avait pris les devants, a été repris tout comme le Néerlandais Pieter Weening. Le Colombien Cayetano Sarmiento a été le dernier à se faire rejoindre au seuil des 10 derniers kilomètres.

Ce samedi, la 14e étape, qui part de Lienz (Autriche), revient en Italie pour une deuxième journée de haute montagne. Le parcours de 210 kilomètres franchit trois petits cols avant la montée inédite du Crostis, sa descente vertigineuse et l'ascension finale du Zoncolan, l'une des plus dures d'Europe

Avec AFP