Wickmayer incertaine pour Paris

Yanina Wickmayer a passé un scanner hier à Anvers, elle espère être rétablie à temps pour rallier Paris.

Belga

Yanina Wickmayer a abandonné contre Caroline Wozniacki à cause d’un dos bloqué. Sa présence à Roland-Garros est compromise.

Ça devait être l’affiche de ce jeudi après-midi pour le public belge du Primerose. Mais elle a tourné court. Yanina Wickmayer (WTA 22) a dû abandonner après deux petits jeux seulement face à la N.1 mondiale, la Danoise Caroline Wozniacki.

En cause : un blocage du dos qui l’a fait quitter le Court central bruxellois en pleurs. « J’aspirais tellement à jouer ce match contre Wozniacki,a-t-elle expliqué par la suite. J’ai senti quelque chose tirer dans mon dos en servant. »

Les manipulations du médecin durant le time-out médical n’y firent rien. Une poignée de secondes plus tard, la Brabançonne flamande devait jeter l’éponge. Elle se faisait ensuite manipuler durant 45 minutes sur le site même de l’épreuve avant de prendre la direction d’un hôpital anversois pour passer un scanner afin de déterminer si la blessure n’était pas plus grave qu’un « simple » dos bloqué. En début de soirée, Yanina Wickmayer apportait l’une ou l’autre précision supplémentaire. « Je suis couchée dans un fauteuil, j’ai très mal et je ne peux pas bouger. Tout mon dos est complètement bloqué. »

Infiltration aujourd’hui

La N.2 belge recevra des soins aujourd’hui ainsi qu’une infiltration, avec l’ambition de pouvoir quand même disputer Roland-Garros. « Nous espérons ainsi accélérer la guérison pour pouvoir jouer à Paris, a expliqué la joueuse. Possible ou pas ? On verra. J’espère jouer mais nous ne prendrons aucun risque pour ne pas aggraver le mal. »

L’an dernier déjà, Wickmayer n’avait pas connu une préparation idéale avant de rejoindre la Porte d’Auteuil. Elle se remettait tout juste d’une opération au coude. « J’espère devoir seulement disputer mon premier match mardi, je veux rester le plus tard possible en Belgique pour me faire soigner. Certainement jusqu’à samedi. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la préparation idéale, et ce n’est pas marrant. »

Wozniacki-Schiavone et Zvonareva-Peng en demi-finales

Conséquence directe de l’abandon de Wickmayer, il n’y aura aucune Belge ce vendredi dans le dernier carré au pied de l’Atomium. La première demi-finale opposera Caroline Wozniacki (WTA 1) à l’Italienne Francesca Schiavone (WTA 5), victorieuse de la Japonaise Ayumi Morita (WTA 57) sur un double 6-4. La deuxième demi-finale mettre aux prises la Chinoise Shuai Peng (WTA 31), victorieuse de la Suédoise Arvidsson (6-2, 6-4) à la Russe Vera Zvonareva (WTA 3) qui a battu Alexandra Dulgheru (Rou) 6-0, 6-1.¦

Simple dames (quarts de finale) : C. Wozniacki (DAN/N.1) bat Y. Wickmayer (BEL/N.6) 2-0 (abandon) ; F. Schiavone (ITA/N.3) bat A. Morita (JPN) 6-2, 6-3 ; Shuai Peng (CHN/N.8) bat S. Arvidsson (SWE) 6-2, 6-4 ; V. Zvonareva (RUS/N.2) bat A. Dulgheru (ROM/N.7) 6-0, 6-1.

Demi-finales : Wozniacki-Schiavone et Peng-Zvonareva.