Special Branch (T.1)

Lors du démantèlement du Great Eastern, immense paquebot échoué dans le port de Liverpool, un corps momifié est retrouvé enveloppé dans un tapis. La mort remonte à 20 ans. Surtout, les enquêteurs locaux retrouvent sur lui une photo sur laquelle la victime pose en compagnie d’une « huile » de l’amirauté britannique. C’est donc la « special branch », qui tient autant de la police secrète que scientifique, qui est mise sur le coup. En fait un frère et une sœur passés maîtres dans l’art de faire parler les détails, un peu comme d’authentiques héritiers de Sherlock Holmes. Ou d’amusants précurseurs des Experts. Déjà remarqué pour son Fox (Casterman), Seiter poursuit ici dans le polar victorien, avec une pointe d’humour en plus. Il fait bien : son puzzle est drôlement prometteur.¦Mi.D.

« Le leviathan de Liverpool », Reiter/Hamo, Glénat, 48 p., 13.50 €.