Le second spectacle des Chimériques est une œuvre de Philippe Caure. La pièce raconte l’histoire d’un défunt, Albert. Le jour de son enterrement, son épouse et sa sœur reçoivent une lettre énigmatique censée révéler l’emplacement d’un magot caché. Albert a voulu vraisemblablement s’amuser une dernière fois avec les deux femmes, dont l’une lui était infidèle et dont l’autre s’était brouillée avec lui depuis 25 ans.