Von Trier banni du festival

EPA

Le réalisateur Lars Von Trier, qui avait exprimé la veille sa « sympathie » pour Hitler, a été déclaré « persona non grata » par le festival de Cannes « avec effet immédiat ».

Mais il n’a pas été exclu de la compétition officielle, a précisé la direction du festival.«Le festival de Cannes offre aux artistes du monde entier une tribune exceptionnelle pour présenter leurs œuvres et défendre la liberté d’expression et de création » et « regrette profondément que cette tribune ait été utilisée par Lars Von Trier pour exprimer des propos inacceptables, intolérables, contraires aux idéaux d’humanité et de générosité qui président à l’existence même du festival », soulignent ses responsables. Malgré cette décision, le réalisateur danois continuait jeudi ses interviews avec les journalistes pour promouvoir son film Melancholia en compétition pour la palme d’or, a indiqué son attachée de presse, sans préciser dans quel lieu se trouvait le cinéaste.

Le festival cannois, qui ne devrait pas, sauf énorme surprise, lui attribuer une autre palme que celle de l’humour douteux, n’est pas le seul à lâcher Von Trier puisque le distributeur de son film pour le continent sud-américain, Distribution Company, a annoncé qu’il rompait le contrat le liant au cinéaste danois, selon leHollywood Reporter