coupe de belgiqueFinale

Henrique, maître atout de Westerlo

Auteur de 22 buts cette saison, Paulo Henrique rêve d’offrir une deuxième Coupe de Belgique à Westerlo. Avant de viser plus haut.Standard   DemainWesterlo   20h30

Paulo Henrique. S’il y a bien un joueur de Westerlo qui peut empêcher les Rouches de soulever une Coupe de Belgique qui leur semble promise, c’est le Brésilien. À 22 ans, l’attaquant des Campinois est devenu l’un des buteurs les plus redoutables de notre championnat ces dernières semaines. Auteur de neuf buts en dix-huit titularisations lors de la phase classique, il a fait exploser les compteurs des play-off 2 en inscrivant sept nouveaux goals.

Avec un total de 22 réalisations (18 en championnat et 4 en Coupe), Henrique est une révélation. On peut parler de modèle d’intégration, aussi, à propos d’un garçon qui avait brûlé la chandelle par les deux bouts à Heerenveen entre 2007-2010. Aux Pays-Bas, on a assez vite oublié les 16 buts inscrits en 55 rencontres par le puissant Brésilien.

« Les quelques années passées aux Pays-Bas lui ont finalement été très bénéfiques, explique Patrick Vervoort, son agent en Belgique. Paulo comprenait déjà très bien le néerlandais lorsqu’il est arrivé à Westerlo. Il connaissait aussi l’Europe et il avait appris à jouer dans le froid. Il a commis quelques péchés de jeunesse à Heerenveen où ses débuts avaient été très bons. Mais il a beaucoup changé depuis. À Westerlo, il a trouvé l’environnement familial qui lui convenait. Sa vie de couple a aussi fait de lui un joueur beaucoup plus équilibré. »

« Westerlo m’a remis

sur les bons rails »

Paulo Henrique n’appartient pas à Westerlo, qui n’aurait jamais pu s’offrir un tel talent, mais bien au Desportivo Brasil, qui l’a prêté cette saison au Kuipje. Conseillé par la société de management Traffic, basée au Brésil et représentée en Belgique par Patrick Vervoort, Henrique a rapidement oublié son détour chaotique par Palmeiras. Il se félicite tous les jours d’avoir pris le risque de venir se refaire une santé en Belgique.

« Westerlo m’a remis sur les bons rails, souligne le Brésilien. Je voulais à tout prix terminer la saison en Campine. C’est la raison pour laquelle, en janvier, j’avais décliné la proposition du Standard. J’avais besoin de retrouver toutes mes sensations dans un club où j’étais certain de recevoir du temps de jeu. »

« En janvier, le Standard n’était pas au mieux de sa forme et comptait déjà pas mal d’attaquants, précise Patrick Vervoort. Paulo a fait le bon choix et il en est aujourd’hui récompensé. Sa valeur sur le marché a encore augmenté ces dernières semaines. »

Oleg Iachtchouk vient d’affronter Henrique en finale des play-off 2. L’Ukrainien a été séduit par les qualités de son homologue brésilien. « Il a tout pour réussir dans un club du top en Belgique, assure l’ancien attaquant d’Anderlecht. Il est rapide, costaud (NDLR : 1m80, 79 kilos), possède une très bonne technique et a le sens du but. Par une action dont lui seul a le secret, il est également capable de faire basculer un match à tout moment. Je le vois bien percer au Standard ou à Anderlecht. Mais il ne faut pas oublier qu’il joue sans aucune pression à Westerlo. Supporterait-il un autre environnement où le football n’est plus uniquement un plaisir ? Souvenez-vous de ce qui est arrivé à Losada… »

Dans un rôle d’outsider, Paulo Henrique devrait donc encore prendre son pied, samedi, au stade Roi Baudouin.¦

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 FC Bruges 10 8 0 2 26/3 26
2 Standard 11 7 2 2 24/9 23
3 La Gantoise 10 6 2 2 22/12 20
4 FC Malines 11 6 3 2 19/17 20
5 Antwerp 10 5 3 2 20/14 17
6 KRC Genk 10 5 4 1 15/12 16
7 Zulte-Waregem 11 4 3 4 18/14 16
8 Mouscron 11 4 3 4 14/13 16
9 Charleroi 10 4 3 3 16/13 15
10 Courtrai 11 4 5 2 20/17 14
11 Anderlecht 11 3 5 3 12/13 12
12 Ostende 11 3 6 2 15/23 11
13 St-Trond 10 3 5 2 9/19 11
14 Eupen 11 2 6 3 9/24 9
15 Waasland-B. 11 1 6 4 8/22 7
16 Cercle Bruges 11 1 10 0 8/30 3