Dominique Strauss-Kahn risque 20 ans de prison

DSK risque jusquà 20 ans de prison. AFP

Dominique Strauss-Kahn risque gros. Les chefs d'accusions qui lui sont reprochés pourraient lui valoir jusqu'à 20 ans de prison.

La comparution de Dominique Strauss-Kahn devant un juge new-yorkais qui doit décider de l'incarcérer ou non n'est que la première étape de la procédure judiciaire accusatoire  qui pourrait valoir 20 ans de prison au patron du Fonds monétaire international.

Contrairement au système inquisitoire, la justice américaine se fonde sur un système accusatoire. Autrement dit, le procureur rassemble les preuves pour démontrer l'éventuelle culpabilité de l'accusé. A la défense de prouver l'innocence de son client.

Une employée d'hôtel a porté plainte contre Strauss-Kahn pour tentative de viol, agression sexuelle et séquestration, des accusations passibles de 20 ans de prison dans l'Etat de New York.

Bien que les statuts du FMI ne prévoient pas expressément d'immunité pour ses employés, des experts se penchaient dimanche sur ce cas sensible. Il reviendra au juge de trancher la question.

Détention provisoire ou remise en liberté?

Arrêté samedi, DSK est à ce stade considéré comme "charged" ou inculpé.
Il doit être présenté dimanche devant un juge qui décidera de le placer en détention provisoire ou plus vraisemblablement de le remettre en liberté moyennant une forte caution.

Ses avocats ont annoncé que DSK plaiderait non-coupable. S'il décidait de finalement plaider coupable, il n'y aurait pas de procès mais un accord entre accusation et défense sur une peine allégée.

Seules 10% des affaires criminelles à New York aboutissent à un procès, selon l'association des avocats new-yorkais.

Avec Belga