Stefaan De Clerck appelle à "oublier" les événements de la 2e guerre mondiale

Stefaan De Clerck appelle à "oublier" les événements de la 2e guerre mondiale

Stefaan De Clerck appelle les partis politiques à discuter de laministie en adulte. EdA

Concernant l'aministie des anciens collaborateurs, le ministre de la Justice Stefaan De Clerck a déclaré qu'on pouvait en discuter.

Le ministre de la Justice Stefaan De Clerck a appelé dimanche à aborder la question de l'amnistie des collaborateurs de la seconde guerre mondiale en adulte et peut-être se montrer prêt "à oublier, parce que c'est du passé".

"A un certain moment, on doit être adulte et prêt à en discuter. Et peut-être aussi à oublier, parce que c'est du passé. C'est nécessaire pour rétablir une société", a indiqué le ministre de la Justice Stefaan De Clerck sur La Une (RTBF).

"Il y a une législation internationale, universelle, qui n'accepte plus la prescription pour tous les crimes contre l'humanité. Il faut en discuter au parlement de manière sereine et en toute transparence. Il faut un débat sans nationalisme, en-dehors de l'émotionnel. Il faut comprendre un passé et travailler à notre avenir", a encore dit le ministre.

La prise en considération jeudi au Sénat d'une proposition de loi du Vlaams Belang visant à amnistier les inciviques de la Seconde Guerre mondiale a divisé élus flamands et francophones, Groen! étant le seul parti du nord du pays à refuser d'appuyer par ses voix la recevabilité du texte.

Avec Belga