Des larmes sous la pluie s’ouvre sur plusieurs personnages que nous suivons alternativement. Une voix dans le noir, d’abord, qui s’avérera être celle d’un enfant vivant reclus dans une pièce, aux côtés de sa sœur aînée et de sa mère qu’un homme vient régulièrement violer. Puis Naëlle, une jeune fille maladivement timide qui, chaque jour, abandonnant son chat avec qui elle partage un petit appartement, traverse Bruxelles pour se rendre an magasin de tissus où elle travaille. Elle est une fidèle lectrice de Simon, écrivain à succès veuf et père d’un adolescent, ex-golden boy devenu romancier par hasard et installé à Bruxelles après des crochets par l’Australie, Paris et Dublin. Céline, enfin, cliente de l’une, amie de l’autre, qui habite avec son mari et ses enfants un moulin rénové dans le Brabant wallon. Ces destins différents vont, évidemment, finir par se croiser. Comment ? Pourquoi ? Le hasard va les y aider. Ce premier roman mené comme un thriller fait la part belle à la psychologie de ces personnages tout en entraînant le lecteur sur des chemins aussi inattendus que stupéfiants. Une belle réussite qui en annonce d’autres.¦M.P.