1000 Km de Spa : doublé Peugeot devant les trois Audi

Côté Audi, Allan McNish est parti en tête à queue dans le premier tour. Rixhon

La Peugeot 908 pilotée par l'Autrichien Alexander Wurz, l'Espagnol Marc Gené et le Britannique Anthony Davidson a remporté ce samedi les 1000 Km de Spa-Francorchamps, et la marque française a signé un doublé devant les trois nouvelles Audi R18 TDI.

Après six heures de course, la meilleure des trois 908 engagées, partie de la 13e place sur la grille, s'est finalement imposée devant une autre 908, celle des Français Franck Montagny et Nicolas Minassian, Stéphane Sarrazin, habituellement surnommés les "M&M'S".

Devant 35.000 spectateurs, Peugeot a ainsi préservé son invincibilité à Spa qui remonte déjà à 2007, l'année des débuts de la 908 1re version. A un mois des 24 Heures du Mans (11-12 juin), le Lion a aussi marqué des points face à Audi, au terme de la première confrontation en course entre les nouveaux protos des deux marques.

Cette 2e manche de l'Intercontinental Le Mans Cup (ILMC) et des Le Mans Séries (LMS) européennes s'annonçait compliquée, avec plus de 50 voitures au départ, notamment pour la N.8 de Montagny qui partait de la 50e place sur la grille. L'ex-pilote de F1 a démarré sur les chapeaux de roue, prenant tous les risques et slalomant parmi les LMP2 et les GT pour remonter, en une demi-heure seulement, à la 6e position.

Kristensen sur le podium

Quelques minutes plus tard, Alex Wurz, sur la Peugeot N.8, prenait la tête de la course aux dépens de l'Audi de Lotterer, avec dans son sillage la N.9 de Sébastien Bourdais. Moins heureuse, la 908 du Team Oreca, un modèle 2010, victorieuse aux 12 Heures de Sebring en mars, a dû rentrer au stand dès le début de course pour tenter de résoudre des problèmes moteur.

Côté Audi, Allan McNish est parti en tête à queue dans le premier tour puis a perdu du temps dans les stands à cause d'un changement de capot plus compliqué que prévu. Au fil des tours, Peugeot a tissé sa toile et les concurrents se sont montrés plutôt raisonnables, malgré une chaleur inhabituelle dans les Ardennes belges.

A mi-course, les 908 occupaient les trois places disponibles sur le podium provisoire mais restaient sous la menace des trois Audi R18. La dernière heure de course allait transformer le triplé annoncé en doublé très encourageant quand même, suite à une sortie dans le bac à sable de Pedro Lamy, qui avait déjà bien abîmé sa 908 jeudi pendant les essais libres. Après avoir pris le relais de Lamy, Simon Pagenaud a dû rentrer au stand pour changer un élément de suspension endommagé. Huit fois vainqueur au Mans, le Danois Tom Kristensen était à l'affût et a sauté sur le podium, sauvant ainsi l'honneur de la marque aux anneaux. Prochain rendez-vous, en juin au Mans.

AFP

Retrouvez les images et échos des 1000 km de Spa dans l'édition papier de l'Avenir Verviers de ce lundi 9 mai