CYCLISME – GIRO

Le maillot rose à Cavendisch, l’étape à Petacchi

Mark Cavendish est en rose sur le Giro.

Associated Press / Reporters

L’Italien Alessandro Petacchi (Lampre) a remporté au sprint la 2e étape du Tour d’Italie cycliste, dimanche, à Parme, devant le Britannique Mark Cavendish (HTC) qui a revêtu le maillot rose de leader.

Petacchi s’est imposé de quelques centimètres à Cavendish qui a protesté sitôt la ligne franchie.

Le Britannique a essayé de déborder Petacchi sur la droite avant de tenter de le passer sur la gauche.

Mais le jury, qui a revu les images du film d’arrivée, a confirmé la victoire de Petacchi, lequel a seulement légèrement orienté sa trajectoire dans le sprint. Lancé par l’Allemand Danilo Hondo, il a produit son effort aux 225 mètres.

La troisième place est revenue à l’Italien Manuel Belletti devant son compatriote Roberto Ferrari, dans cette étape de 244 kilomètres, la plus longue de l’épreuve, courue sous un soleil estival.

Petacchi, qui est âgé de 37 ans, a signé son 22e succès dans le Giro. Mais il a perdu sur le tapis vert ses cinq victoires du Giro 2007, suite à une décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) après un contrôle antidopage positif au salbutamol.

Le Ligurien a gagné l’an passé deux étapes du Tour et le maillot vert du classement par points. Son précédent succès dans le Giro datait de 2009.

L’Allemand Sebastian Lang, parti en début de parcours, a mené une très longue échappée solitaire. L’ancien champion d’Allemagne du contre-la-montre a compté jusqu’à... 19 minutes d’avance (Km 82).

Lang, perclus de crampes, a été rejoint à 26 kilomètres de la ligne avant qu’un groupe (Giordano, Bakelants, Golas, Righi, J. Pineau, Vorganov, Rovny, Marzoli) tente en vain sa chance.

Au classement général, Cavendish a dépossédé son coéquipier italien Marco Pinotto du maillot rose. Les deux hommes avaient été classés dans le même temps au terme du contre-la-montre par équipes, samedi à Turin.

Par le jeu des bonifications, le Britannique de l’île de Man (25 ans), qui a déjà porté le maillot rose en 2009, possède désormais 12 secondes d’avance sur son coéquipier bélarusse Kanstantsin Sivtsov.

Lundi, la troisième étape, longue de 173 kilomètres, conduit de Reggio Emilia à Rapallo, sur le bord de la mer Ligure, avec une dernière difficulté à 12 kilomètres de l’arrivée.