La Porsche de DSK fait du ramdam

L’AFP a diffusé le jeudi 28 avril des photos montrant le patron du FMI et son épouse Anne Sinclair, montant dans une Porsche.

Une photo de Dominique Strauss-Kahn devant une Porsche provoque des remous. On ironise à droite, on tente de relativiser à gauche.

Une photo montrant le socialiste Dominique Strauss-Kahn, favori des sondages pour la présidentielle de 2012, monter dans une Porsche lors d’un récent séjour à Paris le 28 avril, suscitait, jeudi, railleries à droite et embarras à gauche.

C’est l’AFP qui a diffusé jeudi dernier, 28 avril, ces photos montrant le patron du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, et son épouse Anne Sinclair, en train de monter dans une Porsche Panamera S, d’une valeur au minimum de 80 000 euros, devant leur domicile parisien de la place des Vosges.

La droite, ravie, s’est immédiatement emparée du symbole. « Le parti socialiste évolue curieusement. En 1981 c’était le poing et la rose, aujourd’hui c’est la Porsche au volant », a ironisé l’ex-ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, un proche de Nicolas Sarkozy, faisant allusion au logo du Parti socialiste à l’époque de l’accession au pouvoir de François Mitterrand.

Un autre proche du chef de l’État, le ministre du Travail Xavier Bertrand a commenté jeudi : « Que Dominique Strauss-Kahn roule en Porsche, en Ferrari ou en voiture américaine, je m’en moque. Ou en mobylette ou en vélo, je m’en moque ».

De son côté, la ministre de l’Apprentissage, Nadine Morano, a jugé sur RMC/BFMTV, que le directeur général du FMI avait « le droit d’avoir des amis qui ont une Porsche ».

Campagne de boules puantes

À gauche, le malaise est palpable et la réplique s’organise.

Le député socialiste Pierre Moscovici, proche de « DSK », a estimé jeudi que les socialistes devront « faire attention à chaque image » dans la campagne électorale, tout en jugeant que le parti présidentiel UMP ne pouvait pas « donner des leçons là-dessus ».

« Qui peut donner des leçons là-dessus ? Ce ne sont pas les amis de M. Sarkozy, ce n’est pas l’UMP qui va se mettre à faire une campagne de boules puantes », a ajouté le député sur la chaîne LCI.

Dans ce domaine« il y a encore une très très grosse avance de l’autre côté. Les Français n’ont pas oublié la nuit du Fouquet’s, n’ont pas oublié le séjour dans un yacht », a-t-il accusé.

Il évoquait ainsi le comportement du chef de l’État juste après son élection en 2007, fêtant sa victoire dans un hôtel de luxe des Champs Élysée et partant se reposer sur le bateau d’un riche homme d’affaires.

« Les amis du président, ce sont les riches, les amis de Dominique Strauss-Kahn, ce sont les socialistes », a tranché Moscovici.¦