Jeux

Mégacagnotte liégeoise à l'EuroMillions pour mégajackpot

Mégacagnotte liégeoise à l'EuroMillions pour mégajackpot

eda

L'EuroMillions du mardi débute la semaine prochaine. Avec un tirage exceptionnel. Un libraire liégeois a profité de l'occasion pour lancer une cagnotte groupée.

Cent millions d'euros. C'est la somme scandaleusement élevée mise sur la table par les différentes loteries européennes qui lancent à partir de ce mardi le tirage EuroMillions du mardi. Un lot mirobolant qui a donné des idées à certains.

Robert Kaye est de ceux-là. L'homme est le propriétaire de La librairie Roka à Aywaille. A chaque cagnotte importante, le quinqua récidive. Il propose à ses clients (anciens et nouveaux) de se regrouper pour miser gros. Très gros. Et ainsi multiplier les chances d'empocher le pactole.

Le 1er octobre dernier, le libraire avait rassemblé la coquette somme de 41.000 euros qui avait été misée. Sans remporter toutefois le gros lot. Mais cela n'a pas découragé le Liégeois qui remet ça. Avec davantage d'ambition.

500.940 euros de mise
Robert Kaye ambitionne cette fois de miser 500.940 euros. Soit 330 grilles de 1.518 euros chacune. La grosse artillerie pour faire tomber le jackpot. S'ils l'empochent, le gain s'élèvera à 105.000 euros par joueur.

Mais depuis que l'idée a été lancée, Robert Kaye a quelque peu déchanté. Il espérait au départ attirer 999 joueurs, lui participant de sa poche pour compléter le total. Mais pour l'heure, 39 parts seulement ont été vendues. Dont une à un Réunionnais et une autre à un joueur français.

"Faire le plus d'heureux possible"
"L'objectif ambitieux que je m'étais fixé ne sera hélas pas atteint. Aujourd'hui, nous avons 22.000 euros de mise." Mais l'homme sait bien que dans les dernières heures, l'affluence va augmenter dans sa librairie. Il jouera en fonction de la somme qui sera récoltée.
En cas de victoire, Robert Kaye sortira sa calculatrice. Il lui suffira de diviser la somme gagnée par la somme misée. Et puis de multiplier en fonction de ce que chaque joueur aura misé.

Et s'il gagne, que fera-t-il? "Je prendrai le temps de réfléchir. Mais je continuerai à travailler. Ma femme, elle, se voit bien se dorer la pilule toute la journée. Mais moi aller aux restos tous les jours, partir tout le temps, faire du shopping, très peu pour moi. Le but, c'est de gagner un peu moins mais de faire beaucoup d'heureux."

 

Quelques nouveautés dès ce mardi
Après sept années d’existence, le temps était venu pour la Loterie nationale et ses neuf partenaires européens de donner un second souffle à leur produit. Après mure réflexion dont nous vous avions parlé en primeur, les loteries ont décidé de modifier légèrement, à partir de ce mardi 10 mai, le fonctionnement du jeu.
 La principale nouveauté, c’est l’ajout d’un second tirage hebdomadaire, le mardi. Et ce, dès la semaine prochaine. Résultat, le jackpot augmentera dorénavant plus rapidement. Autre nouveauté, l’ajout de deux étoiles. Pour rappel, le joueur qui tente sa chance doit cocher cinq chiffres puisés dans une liste de 50 numéros. Mais il devait aussi sélectionner deux étoiles allant de 1à 9. Désormais, le choix ira de 1à 11.
 La combinaison gagnante (5 chiffres, deux étoiles) sera donc plus difficile (encore) à trouver puisque pour deux euros de misés (inchangé), le joueur a désormais une chance sur 116,5 millions, contre 76 millions auparavant…