WALLONIE

Pompiers volontaires: l'UVCW pour un déblocage de la situation mais pose ses exigences

Pompiers volontaires: l'UVCW pour un déblocage de la situation mais pose ses exigences

EDA

L'Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) souhaite le déblocage de la situation à la suite de plusieurs jugements récemment rendus par divers tribunaux en ce qui concerne la rémunération éventuelle des gardes à domicile effectuées par les pompiers volontaires, indique jeudi son président Jacques Gobert dans un communiqué.

Le président de l'UVCW en profite également pour poser ses revendications en la matière dans l'hypothèse où la tutelle sur les services régionaux d'incendie (SRI), qui fait actuellement l'objet de discussions, resterait dans le giron de l'Etat fédéral.

L'Union exige en premier lieu la garantie de neutralité budgétaire pour les communes et réclame que le pouvoir fédéral assume financièrement l'intégralité des surcoûts liés à la réforme des services régionaux d'incendie qui s'élève à 183 millions euros, explique Jacques Gobert.

Pour un statut des pompiers revalorisé

L'UVCW demande également que le fédéral conçoive et mette en oeuvre un plan financier menant au rééquilibrage du financement de la sécurité civile et qui tienne compte des besoins réels de chaque zone, poursuit le président de l'Union des Villes et Communes de Wallonie.

Si l'UVCW plaide pour un statut des pompiers revalorisé et maîtrisé, elle rappelle que "les heures de garde à domicile des volontaires ne sont pas des prestations soumises à rémunération" et que "la jurisprudence concernant les pompiers volontaires n'est absolument pas définitive", souligne l'Union dans son communiqué.

Enfin, l'Union rappelle que la professionnalisation généralisée des pompiers n'est ni nécessaire ni financièrement tenable puisqu'évaluée à 200 millions par an rien que pour la Wallonie.

Belga