Sit-in étudiant aux sièges du PS et de la N-VA

Les étudiants se sont rendus au siège du PS. web d.r.

Une dizaine d'étudiants néerlandophones et francophones se sont présentés jeudi vers 11 heures au siège du PS pour réclamer la publication des notes et documents des négociations communautaires, afin qu'ils fassent l'objet d'un débat public.

Ces étudiants, dont deux ont été reçus par un conseiller de l'Institut Emile Vandervelde, demandent de publier "les documents importants et toutes les notes concernant les négociations, ainsi que ceux des partis, pour qu'ils puissent faire l'objet d'un débat public".

Ils dénoncent la prise en otage de la démocratie par des partis qui font "durer les négociations pendant si longtemps".

"Malgré tout, les preneurs d'otages de la démocratie (N-VA et PS) restent populaires dans les sondages. Il y a dès lors un syndrome de Stockholm qui a vu le jour. La population éprouve de la sympathie pour ses preneurs d'otages et reste passive.

Nous voulons rompre cette passivité par notre action", indique un pamphlet rédigé par le
groupe d'étudiants sous le nom de "The Stockholm Group".

Les participants mènent un sit-in pour lequel ils disent avoir "tout le temps" et attendent des réponses a leurs questions.

Dans le même temps, une autre dizaine d'étudiants se trouvaient dans les bâtiments du siège de la N-VA.

Belga