Insolite

Ne dites plus San Siro mais Silvio Berlusconi stadio

Ne dites plus San Siro mais Silvio Berlusconi stadio

eda

Il y a quelques années, Anderlecht a rebaptisé son stade du nom de son ancien président, Constant Vanden Stock. Aujourd’hui, Silvio Berlusconi souhaite faire de même et donner son nom à l'actuel San Siro.

A plusieurs reprises par le passé, Silvio Berlusconi, Premier ministre italien et troisième fortune d'Italie selon Forbes a rappelé toute l'estime qu'il avait de lui-même. "Je suis le Jésus-Christ de la vie politique" a-t-il jadis lâché. Ou encore: "Seul Napoléon  en a fait plus que moi, mais je suis sans aucun doute plus grand." Et enfin: "Je suis le meilleur Premier ministre qu'ait connu l'Italie."

Rajouter à cela ses vantardises sur son soi-disant "sex-appeal" ou ses talents sexuels et vous aurez compris que l'humilité n'est pas la qualité qui caractérise le plus le trublion de la politique italienne.

Pour preuve, sa dernière lubie: donner son nom au stade qui héberge son club l'AC Milan, en passe de remporter son 18-ème titre de champion d'Italie de football cette année, à l'image Santiago Bernabeu, à Madrid.

Le président le plus titré de l'histoire
"Si Milan gagne le titre, le club aura remporté son 27-ème trophée et les 26 titres déjà obtenus sous ma présidence ont fait de Milan le club qui a connu le plus de réussite au monde", a ainsi affirmé Silvio Berlusconi dans l'émission Porta a Porta sur la Rai Uno. "Je suis aussi le président le plus titré de l'histoire du football."

"Derrière moi, le président qui avait gagné le plus de titres était le grand (Santiago) Bernabeu et les Espagnols lui ont rendu hommage en donnant son nom au stade" du Real Madrid, a précisé Silvio Berlusconi.

Cinq Ligues des champions, sept championnats
En fait, l'AC Milan de l'ère Berlusconi, démarrée en 1986, a gagné cinq Ligues des champions, sept Scudetti (le 8-ème à venir) et une Coupe d'Italie, alors que Santiago Bernabeu se trouvait à la tête de six C1, 16 Liga et six Coupes d'Espagne.

Mais Silvio Berlusconi a ajouté, à son palmarès, des trophées qui n'existaient pas du temps de Santiago Bernabeu comme les Supercoupes (cinq en Italie, cinq en Europe), la Coupe intercontinentale (deux) ou encore le Mondial des clubs (un).

Le stade de l'AC Milan, dans le quartier de San Siro, porte le nom de Giuseppe Meazza, l'un des plus grands joueurs italiens de tous les temps.