La moyenne des cancers de la glande thyroïde est supérieure à la moyenne wallonne dans un rayon de 20 km autour de l'Institut des Radioéléments (IRE) de Fleurus, révèle une étude épidémiologique demandée à l'Institut de Santé publique (ISP) par la ministre de la Santé publique Laurette Onkelinx, rapportent jeudi les journaux du groupe Sud Presse.

Les premières données de l'enquête ont été rendues publiques mardi soir au conseil communal par le bourgmestre de Fleurus, Jean-Luc Borremans.

La note montre également une importante disparité entre le nord et le sud du pays mais aussi au sein d'une même zone. Mais "des disparités similaires ont été constatées dans d'autres régions ne se trouvant pas à proximité d'activités nucléaires", relève encore la note.

L'IRE rappelle que "le ministère impute cette situation à plusieurs éléments différents" et il dit collaborer à l'enquête.

Les résultats complets de l'étude ne seront connus que fin 2011-début 2012.

Belga