Le Roi s'est opposé à de nouvelles élections

Reporters

Le roi Albert ne va pas signer d'arrêté pour la tenue de nouvelles élections. "Ils n'ont qu'à se débrouiller (...). Ils peuvent encore négocier pendant cinq mois s'ils le veulent", aurait déclaré le souverain à un président de parti il y a quelques mois.

Les propos du Roi sont rapportés dans le livre "Belgique, un roi sans pays", des journalistes Steven Samyn et Martin Buxant, qui paraît ce jeudi.

Le roi Albert aurait tenu ce discours le 7 octobre 2010 à l'adresse d'un président de parti qui avait été reçu au palais alors que surgissaient des rumeurs sur de nouvelles élections à la suite de l'enlisement des négociations, écrivent jeudi La Libre Belgique, Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Le roi s'est prononcé alors qu'il venait d'entendre, d'après ce politicien, que la N-VA et le PS n'excluaient pas totalement de nouvelles élections. "Je n'autoriserai pas cela", aurait déclaré le souverain.

Belga