Magazine

«?Tout s’explique?» enquête sur les troubles du langage

«?Tout s’explique?» enquête sur les troubles du langage

Le langage se construit avec le monde dans lequel vit l’enfant. S’il ne se met pas en place, il faut agir.

Strumpf - Fotolia

Ce soir à 19?h?45, le magazine Tout s’expliquese penche sur la dyslexie, le zozotement, le bégaiement… bref sur les troubles du langage. L’occasion de faire le point sur cette problématique avec Annick Piette, la présidente de l’Union professionnelle des logopèdes francophones.

Annick Piette, d’après les chiffres de l’INAMI, un nombre plus élevé de patients sont pris en charge pour des frais de logopédie.?Comment expliquez-vous ce phénomène??

Tout d’abord parce qu’on comprend mieux les choses.?Grâce aux neurosciences, aux nouvelles technologies, il y a eu un bond en avant au niveau de la théorie.?Les logopèdes qui exerçaient il y a trente ans ne travaillent plus de la même manière aujourd’hui?! Ensuite, les gens sont plus sensibles face aux troubles du langage.?Mais il est faux de dire que consulter un logopède est devenu une mode.?Les gens ne passent pas leur vie chez un spécialiste s’ils n’en ont pas besoin?! De manière générale, je constate aussi que les écoles sont plus attentives aux difficultés de l’enfant.

Comment réagissent les enfants auxquels on a diagnostiqué un trouble du langage et leurs parents??

Une fois qu’on a expliqué au jeune que ce n’est pas de sa faute, qu’il ne fait pas exprès de ne pas savoir lire correctement…, on peut déceler sur son visage un vrai soulagement. Sentiment que partagent ses parents.?Très peu de pères et de mères sont catastrophés et de ce fait, se posent un tas de questions du style : «?Qu’est-ce que je n’ai pas fait???». Souvent par méconnaissance de la pathologie. Dans ce cas, c’est important de leur dire qu’ils n’y peuvent rien.

Est-il possible de corriger parfaitement un trouble du langage??

Dans certains cas, oui.?Dans d’autres non.?Il y a autant de bégaiements que de patients bègues.?Et cette constatation vaut pour tous les troubles du langage. Mais la prévention est importante ainsi que la guidance parentale.?Plus tôt est pris en charge un enfant qui présente une dyslexie ou autre, meilleurs sont les résultats.?Il ne faut évidemment pas faire n’importe quoi. N’allez pas consulter un spécialiste dès que votre enfant estropie un mot.?Le langage se construit avec le monde dans lequel on se trouve, dans lequel on est stimulé.?Mais s’il ne se met pas en place, il faut agir. ¦

RTL?TVI, 19.45