La ministre française de l’Économie, Christine Lagarde, a reconnu lundi des «?inconvénients?» pour les entreprises exportatrices. Mais elle a ajouté que l’appréciation par rapport au dollar présentait aussi «?l’avantage?» de permettre de «?régler avec une monnaie plus forte un certain nombre de factures?», notamment la facture pétrolière.