Pression.«?Je ne veux pas entrer dans ce jeu-là. Il y a toujours une pression, mais pour des raisons de liberté, il ne faut pas penser à ça.?»

Notre-Dame de Paris.«?On a rejoué fin de l’an dernier avec la troupe originale en Ukraine et en Russie devant 19?000 personnes. C’est une version symphonique qui n’a rien à voir avec l’originale. Ce qui a provoqué ce projet, c’est la réjouissance des retrouvailles. Ce qui se passe autour, les spéculations, on ne veut pas de ça…?»

Eurovision.«?On m’a proposé de représenter le Luxembourg il y a quelques années, mais je n’ai pas accepté. Je suis trop traqueuse pour accepter ce genre de direct. Amaury Vassili, qui va représenter la France, c’est mon petit protégé. Je l’ai rencontré lorsqu’il avait 17 ans. Je lui souhaite de faire une belle prestation et de se faire connaître.?»¦

M. U.