Moulinsart, c’est mon cauchemar en matière de gestion de BD. Je me suis donc permis à une ou deux reprises de me foutre de leur gueule. Ils sont ridicules. On parle «?homme d’affaire?», «?produit?», «?gestion de patrimoine?»… Qu’est-ce qu’on vient nous emmerder dans le monde de la BD avec ces gens-là?! Je ne comprends pas qu’on accepte encore de jouer leur jeu. Ce sont justes des exploiteurs.

Avez-vous déjà eu des problèmes avec des marques que vous citez??

En BD, on peut citer et parodier des marques. L’interdiction est un mythe qui a la peau dure. J’ai même le droit de me foutre de la gueule des marques. Tant que je dis pas dans ma BD que «?Carrefour, c’est de la merde?», auquel cas ils auraient le droit de m’attaquer, ils n’ont rien à dire.

Le prix des dédicaces peut parfois s’envoler : ça vous est déjà arrivé de retrouver un dessin de vous sur eBay??

Évidemment?! Je me suis déjà engueulé avec des lecteurs par mails interposés. Le mec qui te demande une dédicace dans l’unique but de la revendre, je vois ça comme un connard. L’ordure qui fait le tour des festivals pour spéculer n’a que mon mépris. Mais ça n’arrive qu’une fois sur 1000 personnes. Un jour, y’en a un qui voulait venir me péter la gueule. Je lui ai donné mon adresse, il est jamais venu. C’était un Belge d’ailleurs. Il a jamais sonné à la porte. C’était y a 6 ans donc peut-être qu’il va finir par se décider.

C’est pour ça que vous vous dessinez petit alors que vous êtes plutôt grand??

Oui?! Pour les surprendre quand ils ouvrent la porte.¦