Radioactivité à Zeebruges

Les containers sur lesquels a été enregistrée la radioactivité proviennent de Yokohama.

Belga

Des légères traces de radioactivité ont été relevées hier dans le port de Zeebruges sur deux containers en provenance du Japon, a indiqué Christian Vandecasteele, inspecteur nucléaire à l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN).

«?Des traces de radioactivités ont été relevées sur les parois latérales ainsi que sur les surfaces supérieures des containers. La contamination est légère et pas homogène, il s’agit de spots de radioactivité. Entre 1 et 2 becquerels ont été mesurés, a-t-il expliqué. Un nettoyage des surfaces supérieures sera nécessaire et les containers ne quitteront pas le port jusqu’à nouvel ordre.?»

Une augmentation restreinte de la radioactivité avait déjà été constatée mardi sur un autre container issu du même chargement. La quantité de radioactivité de ce troisième container est plus importante mais pas alarmante. «?Il devra être décontaminé car il ne peut pas être transporté sur la voie publique de cette façon?», a cependant indiqué Christian Vandecasteele.

Les containers faisaient partie d’un ensemble de six containers se trouvant sur un navire qui a quitté Yokohama le 16 mars. Les containers avaient ensuite été transférés sur un autre bateau en Malaisie.

Par ailleurs, l’AFCN a décidé à partir du lundi 21 mars de contrôler les niveaux de radioactivité présents dans les poussières de l’air et dans les pluies. Les derniers résultats des mesures de radioactivité effectuées montrent que les niveaux détectés continuent de diminuer et qu’ils sont à présent au niveau des limites de détection et donc sans danger pour la population belge, d’après l’AFCN.¦