Un grand nombre de monuments classés en Wallonie sont des églises : selon certains relevés, il y en aurait 380 et 200 chapelles. Toutes ne sont pas dans un état de délabrement mais la question des travaux à y réaliser se posera tôt ou tard, constate Isabelle Simonis.

En vingt ans, près de 120 millions d’euros ont été investis dans les monuments classés, soit un budget annuel de plus de 5 millions d’euros.

Le ministre souhaite organiser un colloque sur la question, qui servirait de point de départ à une concertation avec les évêchés et autres acteurs concernés pour élaborer une stratégie à long terme sur la conservation de ces édifices.

«?Dans un contexte général de désaffection du culte catholique, nous devons aujourd’hui nous poser la question du devenir de ces édifices et de leur réaffectation, et donc oser ouvrir le débat de la désacralisation, au moins partielle, de certains édifices?», a souligné la chef de groupe.

Le groupe PS déposera prochainement une proposition de décret visant à établir un cadastre des bâtiments classés affectés à l’exercice d’un culte en vue de disposer d’une vue complète de la situation.¦